NOUS ETIONS NEUF FEMMES: Scénario de Sébastien Biard - Prix Spécial Nouveau Talent au concours de scénarios La Clé de Voûte

 Sébastien Biard

e-mail   
  NOUS ETIONS NEUF FEMMES

Prix spécial Nouveau Talent
 
" A vous,
Je ne veux plus me taire. Cela fait trop longtemps que je le garde en moi. Que je laisse mes monstres m'envahir. Un secret. Douloureux. Mon blanc croque-mitaines...
Je m'appelle Karen. Et je suis la dernière. Parce que j'avais peur du grand méchant loup. Parce que nous n'avions pas compris. Le temps n'efface rien. " Sois patiente et il s'en ira de lui même", me disait Maman. Mensonges... Si je n'affronte pas le monstre, il restera. Alors.
Je vais vous raconter mon histoire. Notre histoire. Pour tuer le monstre que j'ai fait naître. Parce que nous étions neuf femmes. Parce qu'il était séduisant. Parce qu'aujourd'hui... Aujourd'hui il n'en reste plus rien. Seulement un couteau et une bague. "
Karen M.

 
 Lors d'une soirée entre filles chez les parents de Patricia, un beau jeune homme frappe à leur porte. L'argent est tout ce qu'il désire; il en a besoin " pour partir" comme il dit. Seulement, au lieu de quitter les lieux, il reste et engage la conversation. Quand les brebis acceptent le loup dans leur refuge, plus rien ne pourra l'arrêter. Dans cette situation, il ne reste plus qu'une alternative: l'affrontement, ou la fuite.

 Les temps sont durs pour les contes: les fées ne veulent plus faire partie du jeu. Dans un monde qui bannit l'imagination, elle ont préféré fuir, laissant enfin le champ libre aux monstres qui rôdent dans les placards. Nous étions neuf femmes désire transporter le spectateur dans ses peurs infantiles. En l'absence de fin heureuse, l'histoire suggère l'absolue nécessité de les affronter pour les vaincre. Sans quoi, le monstre gagne.
Nous étions neuf femmes
parle peut-être de l'éternel lien entre les hommes et femmes, de l'attirance à la répulsion et de son incompréhension. Ou bien, le récit parle sans sans doute de l'être mauvais qui co-existe avec l'Homme bon que nous sommes, et  de maîtriser cette co-existence pour une bonne relation avec l'Autre. Ou encore, trop d'importance serait accordée aux paroles au détriment des actes, qu'ils soient manqués ou initiés. Ou ne s'agit-il que d'un crime basique, dénué de toute passion et commis selon une sublime cruauté. 
Sébastien Biard


Présentation de l'Auteur
Nous étions neuf femmes est un scénario écrit par Sébastien Biard, ancien étudiant en études cinématographiques à l'Université de Caen, de 2002 à 2006. Dans le cadre de ses études, il participa, comme directeur d'acteurs,à la réalisation d'un film: "Clair/obscur"  r Publicité clandestine).
Actuellement, Sébastien travaille comme employé de vie scolaire, dans une école maternelle. Le contact avec les enfants l'a amené a diriger ses écrits du côté des contes ( toutefois Nous étions neuf femmes n'est clairement pas destiné au jeune public). Pendant son temps libre, Sébastien s'essaie à l'écriture d'un nouveau court et d'un premier long: Le court raconte l'histoire d'une journaliste maniaque qui reçoit un cadeau surprenant; le long est une adaptation d'un conte peu connu des frères Grimm et dont le public ciblé est, ici, les enfants ( sans oublier les grands enfants).



HAUT DE PAGE

RETOUR  RUBRIQUE :  - SPECIAL LAUREATS
 






Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

 

     copyright 

Copyright © 2006-2017 Cinemadfilms: Textes,  logos,  affiches ...  Tous droits réservés